seo

 

 

Les portefeuilles des investisseurs en noms de domaine

Contrairement à un cliché assez répandu, l'investisseur en noms de domaine, ou domainer, n'est pas une personne lambda qui a simplement eu la chance de pouvoir enregistrer des noms de domaine avant les autres pour une poignée d'euros, pour ensuite les revendre des centaines de fois plus cher ou davantage.

La période "il suffisait d'être là avant" n'a jamais existé. Il y a bientôt vingt ans, le bureau d'enregistrement de noms de domaine français le plus ancien (parmi les connus), a dû opter pour le .net, car son nom en .com était déjà enregistré. Un terme aussi anodin, pour l'époque, que Gandi.com, était déjà enregistré. En fait, dès la fin des années 1990, tout ce qui avait éventuellement un intérêt potentiel était déjà enregistré. Le faible prix des enregistrements de noms de domaine a toujours poussé les individus à enregistrer tout et n'importe quoi. Parmi ces noms de domaine qui, à 99,9 % n'ont pas de valeur significative au moment de leur enregistrement, une infime minorité deviendront très populaires, soit par chance, soit par concours de circonstances, soit grâce à la pertinence du raisonnement de la personne en question. Ceci s'apparente à acheter des tickets de loterie et cela n'a jamais été le travail du domainer, car l'on ne peut pas en faire son activité principale.

L'investisseur en nom de domaine n'enregistre que très rarement des noms de domaine libres, puisque, par définition, s'ils sont libres, c'est que personne n'en veut. Armé d'une batterie d'outils et grâce à de solides connaissances sur les opportunités d'acquisition de noms de domaines, le domainer fait en permanence des arbitrages en termes de temps, d'énergie dépensée et d'investissement financier pour améliorer le rendement de son portefeuille.

Parking vs. développement de site internet : une tendance inversée

Historiquement, le domainer s'est peu penché sur la question de l'usage des noms de domaine, car cela n'avait pas de réel impact quand à leur valeur. Un nom de domaine possède surtout une valeur subjective, qui correspond à ce que peut en faire son acquéreur, pas à son utilisation actuelle. La personne ayant enregistré gandi.com en 1997 pouvait en faire ce qu'elle voulait, cela ne changeait pas fondamentalement le prix auquel les responsables du bureau d'enregistrement Gandi.net auraient accepté de le payer.

Les domainers ont pendant très longtemps pu profiter d'un système exceptionnellement avantageux : le parking de noms de domaine. En un clic, on pouvait afficher pour n'importe quel nom de domaine une page remplie de publicités. Les revenus étaient variables, mais en principe sensiblement supérieurs au coût de renouvellement des noms de domaine, du moins pour les noms de domaine que choisissaient les professionnels du secteur. Pour des raisons qu'il serait long à expliquer, le parking des noms de domaine a vu sa rentabilité s'effondrer, ce qui a incité à rechercher des solutions alternatives.

Les solutions de génération de sites internet

Les générateurs de sites comme Wix, solution permettant de créer un site internet gratuit, conviennent tout à fait pour les domaineurs, du moins pour ceux n'ayant pas de compétence poussée en développement de sites internet. Le fait que les coûts soient faibles est un avantage non négligeable, surtout pour les larges portefeuilles. Wix possède un avantage sur les autres solutions, car la société israëlienne a toujours accordé une grande importance au référencement, par exemple matérialisée avec le concours mondial SEO Hero de 2017. Or, un nom de domaine aura davantage de chances d'intéresser un acheteur potentiel s'il est indexé dans Google (qui utilise encore aujourd'hui la barre d'adresse ?) et plus encore s'il est facile à trouver.

 

Wix propose un outil d'assistance au référencement : le Wix SEO Wiz. Sans besoin de connaissance en la matière, le domainer peut suivre le plan d'action proposé par le logiciel et voir aux échéances souhaitées les résultats : positions dans Google sur tel ou tel mot-clé, visites reçues en provenance des moteurs de recherche, etc. Avec ceci, Wix ne prétend pas remplacer Semrush ni Google Analytics, qui sont beaucoup plus puissants. Mais ces derniers sont également trop complexes pour 99,9 % des utilisateurs, qui se satisferont d'une solution simple les aidant à apparaître dans Google pour les requêtes qui les concernent, par exemple le nom de leur métier et la ville. Les domainers ont des besoins similaires, puisqu'ils n'ont en principe besoin d'être bien référencés que pour les termes contenus dans les noms de domaine. Si ceci est impossible avec une page parking, la solution Wix, de préférence avec Wix SEO Wiz, permet d'y arriver. L'outil ne propose pas seulement de remplir des champs et de coller les résultats, il intéragit avec l'utilisateur. Chaque étape est expliquée et de courtes vidéos didactiques sont disponibles pour les sujets les plus demandés.