seo

 

 

Depuis peu, le marché des noms de domaine est en train de sortir de sa léthargie grâce à l'aide inattendue d'une catégorie d'acteurs du secteur de l'internet, les référenceurs. En effet, ceux-ci doivent faire face à une concurrence croissante, ce qui ne leur permet plus d'atteindre les mêmes personnes avec la seule optimisation onsite, couplée à de l'acquisition de liens au moyen d'annuaires, échanges de liens, etc.

L'attrait des référenceurs pour les noms de domaine expirés

La nouvelle ressource que valorise très fortement le référenceur est le nom de domaine expiré. L'idée est d'utiliser un nom de domaine ayant été très bien référencé, par exemple au moyen d'une redirection 301 ou d'une page ou d'une site faisant des liens vers ses propres sites ou vers ceux de ses clients. Or, les noms de domaine possédant les caractéristiques que recherchent les référenceurs sont difficiles à trouver et rares, et nécessitent une connaissance approfondie de la récupération des domaines expirés et pre-release. Ce secteur est très bien connu des investisseurs en noms de domaine, lesquels mettent désormais à profit leur expérience sur les plateformes telles que Godaddy, Snapnames, Namejet, Dropcatch, Dynadot ou Pheenix pour récupérer des noms de domaine aux caractéristiques souhaitées par les référenceurs. En général, la "beauté" du nom est un critère secondaire, de même que son extension. Les référenceurs valoriseront certaines métriques SEO comme notamment le Trust flow ou le Citation flow de MajesticSEO et le Domain Authority de Moz. Le site https://seo-hero.ninja/ , qui est une réalisation française, est un nouvel exemple de cette génération d'outils très prisé par le marché.

Le nouveau souffle du marché

Cette nouvelle donne du marché a permis de faire revivre le marché francophone des noms de domaine, avec des transactions de montant unitaire moyen assez faible, mais beaucoup plus nombreuses que par le passé. Des services francophones comme DomRaider ou Kifdom sont ainsi devenus des références sur le marché, le premier tentant même désormais une extension à l'international.